Historique Ergonomie

HISTORIQUE DU MOBILIER SCOLAIRE.geoffroy

Les représentations anciennes des meubles d’école montrent des bureaux très hauts, avec un plan incliné ; la position est droite et érigée et les courbures rachidiennes sont préservées. Un tableau de Geoffroy datant de 1889 (ci-contre) en est l’illustration. Ce mobilier qui était en place dans les premières écoles publiques était plus adapté à la physiologie rachidienne des enfants que le mobilier actuel.

Le chirurgien orthopédiste Staffel va répandre le concept de la position assise redressée qui est l’équivalent du « garde à vous » assis. Les chevilles, les genoux, les hanches doivent être à angle droit; l’axe du regard doit être horizontal. Pour cela il diminue la taille du mobilier, supprime le plan de travail incliné et adjoint à la chaise un support lombaire.

Staffel n’a jamais donné d’explication valable sur l’intérêt de cette posture redressée et droite. Les bases de ses travaux ne reposent sur aucune étude concernant les notions de confort et de repos vertébraux. Le but de ce mobilier était de donner une position droite redressée avec les angles du corps à 90° qui correspondait plus aux critères moraux, d’ordre et de discipline en vigueur sous le régime de Bismark, qu’au confort des élèves… Depuis cette posture s’est répandue dans les pays européens; elle a été acceptée par la plupart des experts pendant des décennies, sans qu’aucune remise en cause n’ait été réellement faite. Récemment encore les bases de la posture de Staffel ont été reprises pour l’élaboration de nouvelles normes de mobilier; par exemple la norme (CEN : standard du mobilier international), mais aussi la norme (DK) qui définissent les bases du mobilier scolaire actuellement en service dans nos écoles.

En somme au cours de ce siècle, l’évolution du mobilier scolaire s’est faite en sens inverse, vers une plus mauvaise adaptation à la physiologie des enfants; alors que la taille moyenne de l’homme a augmenté de 10 cm, la taille du mobilier a diminué de 10 cm pendant la même période, entraînant encore plus de contrainte rachidienne lors du travail assis.

ETUDE DE LA POSITION ASSISE.

bureauPlus récemment, plusieurs travaux scientifiques se sont appliqués à démontrer que le mobilier scolaire aux normes ISO est à l’origine de contraintes accrues sur les structures rachidiennes lors de la position assise. Dans les années 1960 prenant en compte les résultats de travaux de plusieurs scientifiques le chirurgien orthopédiste MANDAL a proposé un nouveau mobilier scolaire (ci-contre). La table possède un plan incliné de 10°, ce qui permet de garder une distance de vision de 30 à 40 cm sans augmenter la flexion antérieure du rachis. La chaise comprend une assise en deux parties la partie antérieure est inclinée de 15° vers l’avant, c’est la position d’écriture permettant une posture inclinée vers l’avant. La hauteur du mobilier doit être également adaptée à la taille de l’enfant. Mandal propose 3 tailles de mobilier en fonction de la taille des enfants la hauteur est de 10 à 20 cm supérieure à celle prévue par le mobilier ISO.

Les postes scolaires ergonomiques HEPHAÏSTOS permettent grâce à des réglages simples de s’adapter à la morphologie de chacun.

  • La conception des postes amène une diminution des bruits parasites dans la classe.
  • La position plus haute des élèves engendre une moindre fatigue pour l’enseignant.

Ne pas oublier que :

  • La taille moyenne a augmenté de plus de 15 cm en 50 ans !
  • Dans une même classe scolaire l’écart de taille peut atteindre 30 centimètres !
  • Les lombalgies représentent 13% des causes d’arrêt de travail, soit 3.636.000 journées perdues pour un coût de : 1,2 Milliards € !

shema